TÉLÉCHARGER LE TRAITRE DU TEXAS GRATUIT

Date de sortie Blu-ray -. Date de sortie 7 novembre en DVD 1h 21min. Le traître du Texas Il s’agit d’un western en couleur, assez court: A Austin, les fortunes se font en 48 heures. L’intrigue se déroule après la guerre de sécession.

Nom: le traitre du texas
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 50.41 MBytes

Date de sortie 7 novembre en DVD 1h 21min. Année de production Après avoir fait la guerre dans les rangs sudistes, deux frères rentrent au ranch paternel. Après que Dan a prouvé sa force et son courage par un combat à mains nues d’une grande nervosité Robert Ryan use d’ailleurs de ses poings à plusieurs reprises et avec une grande efficacité tout au long du film, et semble prendre un malin plaisir à découvrir son torse qu’il dévoilait déjà avidement dans Plus fort que la loi – Best of the Bad Men l’année précédente ; sur les deux affiches aussi d’ailleurs , il prend la tête de cette bande d’hommes qui n’ont plus rien à perdre, promettant à ces « épaves de la guerreé la fortune par le vol de bétails. Scott, Jackie Gleason Production: Lire l’avis à propos de Le Traître du Texas 8 Un personnage complexe pour Robert Ryan qui a perdu malgrè lui, cette gènèrositè, cette comprèhension qu’il avait au dèbut du film!

Suivre son activité abonnés Lire ses 2 critiques. Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité 4 abonnés Lire ses critiques. Suivre son activité 24 abonnés Lire ses critiques. Traiyre son activité 54 abonnés Lire ses 1 critiques. Traktre son activité 49 abonnés Lire ses 1 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 10 critiques. Suivre son activité abonnés Lire ses 4 critiques.

Suivre son activité abonnés Lire ses 5 critiques. Le Traitre du Texas.

Dernières Critiques du film Le Traitre du Texas – AlloCiné

Votre avis sur Le Traitre du Texas? Trier par Critiques les plus récentes Critiques les plus utiles Par les membres ayant fait le plus de critiques Par les membres ayant le plus d’abonnés.

Le film démarre en mode nian-nian sans qu’il ne passe rien pendant un quart d’heure. En revanche quand l’action démarre, on a droit à une collection d’ellipses. On aurait par exemple aimé que soit développé la relation entre Ryan et Julia, et surtout que son ascension sociale soit mieux expliqué et illustré le passage avec le général mexicain nous arrive comme un cheveu sur la soupe.

Le film offre trop peu de surprises pour passionner mais se regarde en raison de la bonne prestation de Ryan et du charme fou de Julia Adams. Je n’ai pas parlé de Rock Hudson qui est ici complétement transparent.

Bref, pas de quoi s’affoler pour ce western au goût d’inachevé. FB facebook TW Tweet. Avant de faire dans l’épure, il fallait bien que B. Boetticher fasse dans le grandiloquent. Ici, il a des stars, un budget, des décors, lee scénario dense et profond il gardera cela mais là encore, en épurant beaucoup.

Le film propose donc l’histoire de ce soldat qui rentre chez traotre après la Guerre Civile, et qui ne se fait pas à son nouvel environnement. Ou en tout cas, qui rêve d’autre chose.

le traitre du texas

D’argent facile et d’une belle femme. Par tous les moyens. Superbement incarné par R.

Ryan, le héros de ce film nous entraîne dans ce véritable film de gangsters mais qui se déroule dans le contexte d’un pur western. L’histoire est donc ample, ultra dense et porte en elle de multiples développements possibles, mais Boetticher fait tenir le tout en moins de 80 minutes, sans sacrifier complètement le psychologie. Adams est belle à se damner, tout en faisant preuve d’un talent bien réel, R. Hudson est un peu effacé mais le méchant est incarné par R.

  TÉLÉCHARGER LYLAH UN HOMME UN VRAI GRATUIT

Burr est jouissif, le rythme est enlevé, la mise en scène est top, les décors sont magnifiques et les couleurs sont sublimes.

Encore un grand film par ce petit maître trop méconnu de l’âge d’or du cinéma des 50’s. D’autres critiques sur thisismymovies.

le traitre du texas

Pas le film le plus réussi de son réalisateur, mais bon « Le traître du Texas » est un western plutôt sympathique à visionner, grâce à la très bonne performance de Robert Ryan mais aussi à la présence de la jolie Julie Adams et à une mise en scène énergique. Reste que l’histoire n’est pas assez développer et n’a rien de très palpitante à traitee. Le cinéaste Budd Boetticher est surtout connu pour avoir fait sept bons Westerns qui font date avec l’acteur et producteur Randolph Scottil a tait bien avant de bons films comme par exemple « Le traitre du Texas » qui doit ètre son film plus long de sa filmographie, 1 heure 30 riremais très intense!!

L’histoire de deux frères soldats de la cavalerie Américaine de retour de guerre parmi les leurs. L’un d’eux veut faire fortune, il y arrive mais avec la question t il dans le texqs sens pour ètre honnète? Il engage des ud, gate la faille, veut monter un empire, s’éprend de la femme ‘un homme d’affaire véreux qui lui déclare la guerre, le frère loyal devenant shérif. Je ne raconte pas la suite mais texzs traitre du Texas » se teaxs captivation.

Pour plaisanter, je me demande si ce film n’a pas servi comme modèle les films de mafia style « Scarface » de Brian De Palma, ça y ressemble. Ce long métrage possède un bon scénario et d’ mise en scène qui vieillit bien. Un Western méconnu qui mérite attention. La métamorphose de Dan Robert Ryan en salaud paraît très soudaine, et le basculement de la veuve en amante du meurtrier encore plus. Avec une brillante distribution de stars des années Robert Ryan Dan Hammond incarne un ancien officier sudiste, qui va tfaitre son métier de vacher contre celui de chef d’une bande de renégats et déserteurs en tous genres.

A leur tête, il n’aura qu’une ambition, s’enrichir toujours plus illicitement. Son frère Neil Rock Hudsonintègre et courageux, taitre reprendre la ferme de leurs parents et s’opposer à Dan, ne supportant plus sa conduite.

Ce classique western permet à Boetticher d’offrir l’un de ses meilleurs rôles à Robert Ryan qui va également rencontrer sur son chemin, un notable non moins ambitieux, mais à l’esprit hautain et dédaigneux, le riche rancher Cord Hardin, interprété par Raymond Burr. Une mention spéciale pour John McIntire dans le rôle du père des frères Hammond, émouvant et brave.

Ce film texass manichéen ddu l’intérêt de bout en bout. Avec ce « Traitre du Texas », Budd Boetticher rentrait dans la cour des grands réalisateurs de western, à l’image de Daves, Wellman ou De Toth, faisant de cet affrontement entre deux frères une sorte de tragédie grecque transposée dans l’ouest américain post guerre de sécession.

Le Traître du Texas – Film () – SensCritique

Robert Ryan, grande figure du western, qui s’illustra plus trajtre sous la direction de Sturges « Sept secondes en enfer » et de Peckinpah « La Horde sauvage »campe ici un de ses meilleurs rôles en cowboy ambitieux et prêt à tout pour parvenir à ses fins. Une excellente histoire et de très bons acteurs, que demander de plus pour un très bon western? Il manque encore la finesse, le sens du mystère, le dynamisme des scénarii des meilleurs westerns de Boetticher, et bien sur le charisme de Randolph Scott.

  TÉLÉCHARGER WLM PLUS 2011 GRATUITEMENT

Rèalisè en par l’un des roi de la sèrie B, « Horizon West » de Budd Boetticher est extrêmement intèressant parce qu’il montre le thème classique des annèes qui vont suivre la fin de la guerre de Sècession en opposant des gens qui appartiennent à la même famille et qui vont être pour les uns les victimes et pour les autres se transformer en bandit!

Ce western, c’est surtout l’occasion de voir le mètier de Boetticher portè par des texws de renoms comme l’excellent Robert Ryan ou Rock Hudson, en passant par le duo Dennis Weaver-James Arness rèunis dans la sèrie culte « Gunsmoke » et par quelques bons troisièmes couteaux tels que John McIntire ou Raymond Burr. Un personnage complexe pour Robert Ryan qui a perdu malgrè lui, cette gènèrositè, cette comprèhension qu’il avait au dèbut du film!

Tout ça parce qu’il voulait construire le monde autour de lui! Cruautè, ambition, comme une force qui le pousse, sans doute le dèsir d’être le premier dans l’Etat et l’incapacitè d’y arriver autrement!

Même la belle Julia Adams – qui se rèvèlera deux ans après dans le mythique « Creature from the Black Lagoon  » – ne pouvant rien y faire! On n’èchappe malheureusement pas à son destin Petit western qui fait à peine 80 minutes.

Bon la force de ce film c’est Trwitre Ryan.

Le Traitre du Texas

Dans ce rôle de crapule sympathique c’est lui qui retient toute l’attention laissant quelques miettes tout de même à la charmante Julie Adams. A la décharge de Rock Hudson, on ne peut pas dire que ce dernier soit gâté par un personnage fade et un brin nigaud.

Pour en revenir à Bob, si cela n’avait tenu qu’à moi le film aurait duré deux fois dy longtemps avec eu de détail sur l’ascension, la romance avec la femme qu’il aime aurait été beaucoup plus développé et enfin il aurait fini à Wall Street en train de hraitre niquer sur l’immobilier avant de le faire sur les matières premières alimentaires.

Mais l’époque ne correspond pas et puis ça aurait pas passé la censure, et puis comme c’est pas moi qui a écris le scénario ça finit pas comme ça.

le traitre du texas

Reste un beau petit représentant du genre dont l’intérêt tient donc sur les épaules fortes d’un acteur. Moi qui suis fan de western je n’avais encore jamais vu texaz Budd Boetticher voici qui est fait en ayant regardé Le Traitre du Texas et c’est plutôt pas mal du tout.

La courte durée du film permet d’aller à l’essentiel et ce western est très dynamique mais par contre sur 1h20 certains aspects de l’histoire ne sont pas assez développés, Robert Ryan passe vite du statut de brave à salaud face à un clean Tsxas Hudson encore peu connu. Celui ci ne l’aurait pas méritée car les personnages manquent d’épaisseur ce qui heureusement n’est pas trop génant dans un western.

Ce film vu beau avec des acteurs aux physiques prestigieux,la texs en scéne est efficace,sans temps morts et avec des gros plans toujours bien venus. L’histoire est ultra classique digne d’une piéce de Corneille mais forcement sans surprises. Vive le dvd qui permet de découvrir des westerns des grandes années que l’on avait manqué à leur sortie. Les meilleurs films de tous les temps.